Le grillon domestique

Description

Le grillon domestique (Acheta domesticus) est un arthropode d’Europe occidentale. Comme son nom l’indique, il vit également dans les habitations.
Il s’agit d’un insecte d’environ 1,5 cm, allant jusqu’à 2 cm pour les femelles, dont le corps est prolongé par un oviscapte, l’organe de ponte.
De couleur brun clair à brun foncé, souvent plus sombre sur la tête. Il possède de petites ailes qui ne lui permettent pas de voler, et qui sont couvertes par des élytres. C’est grâce à ces élytres que les mâles stridulent (chantent).
Espèce principalement diurne, les mâles chantent malgré tout beaucoup la nuit. C’est une caractéristique à prendre en compte, car ce chant peut déranger les éleveurs.
En tout, le grillon domestique vit environ 4 à 6 mois à bonne température (aux environs de 25-30°C), dont 2 à 3 mois au stade adulte.
 

 

Dimorphisme sexuel


La femelle se distingue du mâle par la présence d’un organe reproducteur, l’ovipositeur, ou oviscapte, à l’extrémité de son abdomen. Long de 0,5 à 1cm, la femelle l’utilise pour déposer ses œufs dans le sol en l’enfonçant dans le substrat.

2achetamalfem1

 

Maintenance

Pour faire simple, on peut utiliser une boîte de rangement plastique dont la taille dépendra du nombre de grillons maintenus. Une partie du couvercle de cette boîte sera découpée et remplacée par de la moustiquaire siliconée, de préférence métallique, car les grillons ont des pièces buccales leur servant à se nourrir, et capables de découper les maillages des moustiquaires en plastique.


Dans la boîte, le matériel indispensable est composé des éléments suivants :


- Des cachettes (boîtes à œufs en carton), suffisantes pour tous les individus, indispensables pour réduire le cannibalisme.

- Un abreuvoir (bouchon de bouteille ou petite assiette). Attention, les grillons se noient facilement donc il faut que l’abreuvoir ne soit pas trop profond et contienne soit des cailloux, des branches ou une compresse imbibée d’eau ou une éponge.
Les grillons pondront immanquablement dans l’abreuvoir, les œufs seront alors perdus.


- Un pondoir, composé d’une boîte ou d’un récipient rempli d’au moins 3-4cm d’un mélange d’environ 2/3 de terreau sans engrais + 1/3 de sable, humidifié tous les jours pour éviter que les œufs pondus ne se dessèchent.



Si l’on veut un rendement optimal, on couvre la surface du pondoir avec de la moustiquaire métallique, pour éviter que les grillons ne dévorent les œufs. Les mailles de la moustiquaire doivent permettre le passage de l’oviscapte des femelles.

 



Si l’on veut inciter les grillons à se reproduire, on peut chauffer la boîte le jour entre 25 et 30°C. Les grillons adultes vivent cependant très bien à température ambiante (20°C) et se reproduisent également.

Les pondoirs, abreuvoirs et bacs doivent être nettoyés régulièrement pour éviter les mauvaises odeurs et surtout, pour éviter les invasions d’acariens, mortels pour les grillons et transmissibles aux animaux qui les consommeraient. Il faut retirer les cadavres aussi régulièrement que possible pour les mêmes raisons.

A noter que, quelles que soient les précautions prises, il y aura des fuites, et on retrouvera tôt ou tard des individus errant chez soi et chantant la nuit cachés derrière un meuble. Ils ne trouvent généralement pas les conditions adaptées pour se reproduire dans les habitations urbaines, et meurent le plus souvent rapidement.
 

 

Nourriture



Pour la nourriture, les grillons sont assez opportunistes. On peut nourrir avec du muesli, des végétaux (endive, pissenlit, mâche, luzerne, etc.) et des croquettes pour chien ou chat, apport protéique indispensable si l’on ne souhaite pas que les grillons s’entre-dévorent.
On peut ajouter, pour améliorer la qualité nutritionnelle des grillons, du lait en poudre pour l’apport calcique. Les fruits (tels que la pomme par exemple) sont un apport en vitamines et en eau.
 

 

Reproduction

Dans la nature, le grillon domestique se reproduit au printemps et en été.
En captivité, si la température est supérieure à 20 degrés, il se reproduit toute l’année.

Le mâle fait une parade nuptiale à la femelle en stridulant. Une fois la femelle séduite, le mâle dépose sous son abdomen son spermatophore, sorte de « poche » contenant son sperme. La femelle craque alors ce spermatophore et les spermatozoïdes migrent vers ses organes reproducteurs.


Quelques jours plus tard, la femelle commence à pondre. Elle pondra une ou plusieurs centaines d’œufs. Pour sa ponte, la femelle devra avoir à sa disposition un pondoir, comme décrit précédemment.

Gril26gf

Toutes les une à deux semaines, on retire le pondoir et on le remplace par un autre. Le pondoir est alors placé dans une autre boîte identique à celle des adultes, mais en plus petit, chauffée entre 25 et 30°C. Le substrat du pondoir doit être maintenu toujours humide. Au bout d’une à deux semaines, les premiers petits éclosent.

A la naissance, les petits grillons domestiques font environ 2mm et sont identiques aux adultes, mais sont dépourvus d’ailes. Ils devront avoir à leur disposition des cachettes, un abreuvoir et, comme nourriture, des paillettes pour poisson. Au fur et à mesure de leur croissance, on pourra les alimenter comme les adultes. En environ 2 mois, après 4 ou 5 mues, le grillon atteint le stade adulte.


/!\ Idéalement, pour éviter le cannibalisme élevé chez cette espèce, on aura une boîte par taille de grillon.

A noter que cette méthode d’élevage est également applicable au Grillon champêtre (Gryllus campestris) et au Grillon noir (Gryllus bimaculatus)
 

Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acheta_domesticus
http://pagesperso-orange.fr/reptiliaweb/grillons.html
http://web.univ-pau.fr/~degreg/uecf1/Grillons_Vf/grillons.htm
http://www2.ville.montreal.qc.ca/insectarium/toile/nouveau/preview.php?section=fiches&page=13